Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Les vaches préfèrent les slows

Publié par JCR sur 22 Février 2014, 12:02pm

Catégories : #Monde animal

Les vaches préfèrent les slows

En 2012, dans le cadre d'une campagne de pub, l'Association laitière de Colombie-Britannique avait organisé le concours La musique donne plus de lait, où le public était invité à composer des chansons spécialement pour le moment de la traite, les morceaux présélectionnés par des humains étaient ensuite joués à un jury de cinq vaches Holstein.

"A Moo Down Milk Lane", une chansonnette qui rappelle fort n'importe quelle musique d'ascenseur, l'a emporté, sur la base de la quantité de lait obtenue. Les animaux semblaient, en général, préférer les slows ou les musiques de relaxation, genre Easy Listening ou New Age.

Un concours « Amusant et interactif », selon la directrice du marketing qui rappelle que « L'objectif était de créer un engouement autour du lait, et non pas de faire une étude scientifique. »

Les élevages modernes sont des endroits bruyants et il est difficile, pour une vache, exténuée après une longue journée de rumination, d'y trouver un moment de paix. Sachant que le stress peut inhiber la libération d’ocytocine - hormone clé dans la lactation. Une vache stressée n'étant pas une vache productive, leur bonheur est donc particulièrement important pour les éleveurs.

En 2001, des psychologues avaient suscité l'émoi à l'Université de Leicester en Angleterre, en démontrant qu'en passant "Everybody Hurts" de REM ou "Bridge Over Troubled Water" de Simon&Garfunkel, entre autres, la production de lait, des vaches d'une grande ferme laitière, avait augmenté de 3%, alors que sur des morceaux rapides et rythmés la quantité de lait restait identique.

Si la littérature scientifique s'est peu intéressée aux préférences musicales de l'espèce bovine, en revanche, les anecdotes abondent chez les fermiers. Depuis toujours, les éleveurs savent qu'en jouant des chansons douces à leur troupeau, ils obtiennent de meilleurs résultats.

« À l'époque où il y avait encore des stalles entravées et des chandeliers, on discutait déjà de quel genre de musique donnait plus de lait », reconnaît Kristine Spadgenske, propriétaire d'un élevage d'environ 250 vaches dans le Minnesota. « A la ferme, quand la radio n'est pas allumée, les vaches sont beaucoup plus nerveuses et se laissent moins faire. »

Les 130 Jersey de Frannie Miller, au Texas, sont branchées de préférence sur les radios Latinos, « Nos vaches tolèrent la Country-Western, mais ne supportent pas les gémissements de Willie Nelson, ça les rend nerveuses. »

Des producteurs laitiers cherchent déjà la prochaine tendance, une étude en Angleterre, a démontré que des vaches auraient produit plus de lait lors d'une lecture théâtrale des '' "Commères de Windsor'' de Shakespeare...

Voici quelques morceaux recommandés : Everybody Hurts, de REM, What a Difference A Day Makes, Aretha Franklin ; Bridge Over Troubled Water, Simon & Garfunkel ; Perfect Day, Lou Reed ; Et pour le classique, la Symphonie Pastorale, de Beethoven...

Traduction digérée de l'article original du 10 Février 2014, d'Anna O'Brien pour modernfarmer.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents