Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Moog et l'explosion de Popcorn...

Publié par JCR sur 16 Mai 2015, 16:13pm

Catégories : #Musique

Retour en 1972: Hippies, unisexe, danse du pingouin... la chorégraphie fait toute la différence, la tète de Brialy aussi.

J'ai fait un rêve. J'en fais souvent mais celui là était plus bizarre qu'un autre...

J'étais confortablement installé, allongé sur ce qui ressemblait à une table de réunion de conseil ou de rédaction, légèrement redressé, appuyé sur un coude, en train de deviser avec des interlocuteurs qui eux se tenaient assis sur des chaises, quand, soudain, surgit par la porte entrouverte, mon prof de guitare, enfin, un pote qui m'avait donné quelque cours en 1988, dans ses plus beaux atours : moustache, chemise hawaïenne, short colonial et espadrilles ''made in china'' aux pieds.

Avant que quiconque ne réagisse, sans préambule ni autre sorte d'introduction, il me regarde dans les yeux et me balance : « c'est comme ça que ça se joue... » et d’enchaîner à la guitare qu'il avait à la main, le thème entêtant, que dis-je, obsédant, de Popcorn. Je ne lui avait rien demandé, et certainement pas de me coller un earworm dans la tète, mais les rêves c'est comme ça! Ainsi voilà une semaine que je traîne ce ''Popcorn'' dans un repli du cortex. 

Il faut dire que c'était le hit de ma cours de récréation.

N'importe quel individu ayant effectué sa scolarité dans les années soixante-dix a joué Popcorn, un double décimètre collé sur la bouche ouverte, toquant le rythme, de l'index de l'autre main en modulant le son avec la bouche... Essayez !

Ça faisait quelque chose comme ça... Po-po-pop po-po-po-pop, Po-po-pop po-po-po-pop, Po-po-po-po-pop po-po-po-pop po-po-po-po-po-pop...

Enfin, v'voyez, quoi ? 

Popcorn en version originale par son compositeur

Gershon Kingsley [wiki] aime à rappeler qu'il a écrit la mélodie primaire de "Popcorn" en 30 secondes. Le morceau a connu un succès international en 1972 avec la version du groupe "Hot Butter", mais l'original est paru pour la première fois en 1969, sur l'album ''Music to Moog By Gershon Kingsley'' dont l'instrument principal était le synthétiseur modulaire (Modular System IIIC) conçu par Robert Moog - prononcez Mo'g [wiki]

Moog avait commencé comme fabricant de theremins, en 1953, puis il a développé des modules de synthétiseurs avec l'aide de musiciens comme Wendy Carlos, (à qui l'on doit, notamment, les adaptations de Beethoven et Rossini sur la bande originale d'Orange Mécanique de Stanley Kubrick).

Le Moog Modular System IIIc, a finalement été popularisé par Popcorn, mais près de dix ans plus tôt, en 1964, Gershon Kingsley & Jean-Jacques Perrey [wiki] s'étaient fait connaître du grand public avec un duo de musique électronique sur ces mêmes instruments.

Ils ont enregistré deux albums étonnants et réjouissants : The In Sound From Way Out et Kaleidoscopic Vibrations qui délivrent une électro sautillante et enfantine, aux intitulés évocateurs et résolument tournés vers l'espace : "The Unidentified Flying Object" ; "The Little Man from Mars" ; "Cosmic Ballad" ; "Girl from Venus" ; "The Savers" ; "Pioneers of the Stars".

Leur popularité a été favorisée par l'utilisation d'un de leurs titres par Disney dans une des parade d'un de ses Parcs. Perrey a ensuite consacré ses recherches à la musique thérapeutique. 

OVNI tiré de le premier fruit de la collaboration de Perrey & Kingsley, l'album The In Sound from Way Out!

Et un petit deuxième

Début 1970, Gershon Kingsley décide d'emmener ses Moogs sur une tournée des Campus, avec le First Moog Quartet constitué pour l'occasion, qui comprend notamment Stan Free [wiki], futur Hot Butter.

La chanson "Popcorn" utilisée en rappel connaissait toujours le même vif succès.  Début '72, le directeur de la promotion de la petite maison de disques Musicor, emballé par  le morceau, décide de l'éditer.

Il rassemble alors sous le nom de Hot Butter, une poignée de requins de studio qui travaillent ensemble depuis de longues années, dont Stan Free, qui  faisait partie du premier Moog Quartet, pianiste réputé pour avoir travaillé pour le cinéma et la télévision, John Abbot, les frères Jerôme, Dave Mullaney et Tony Rodriguez.

Leur version de "Popcorn"  sur l'album du même nom, est devenue le modèle-étalon des reprises ultérieures, en dépit des différences avec la version originale, dont une mélodie légèrement modifiée et décallée, elle ne démarre pas sur le ''pop'' au début, et le chorus a été ajouté.

Au début, personne ne semble goûter à la friandise mais tout commence à Paris, quand la bande échoue sur la sono d'une discothèque. La chaleur des nuits parisiennes fait exploser la graine qui devient rapidement un succès international.

Premier morceau de musique électronique à entrer dans les charts américains, plus d'un million d'exemplaires ont été écoulés en Allemagne, dont au moins un dans la collection des futurs Kraftwerk.

Le vide juridique des droits d'auteurs de l'époque a permis à toutes les maisons de disques qui le désirait d'éditer leur propre version ce qui a entraîné une explosion de Popcorns dans tous les pays du monde, assurant sa perennité.

Le site pour tout savoir sur Popcorn (en anglais)

Le tuto...

Popcorn médiéval? Ça marche!

Ma version préférée, celle qui ressemble le plus à celle des cours de récréation...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents