Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


On n'a pas des métiers faciles...

Publié par JCR sur 17 Octobre 2007, 12:48pm

Catégories : #Billevesées

Elle déboule à l'hôtel vers 22 heures, énervée, un peu essoufflée. La trentaine fatiguée, des gosses de dix et douze ans à chaque bras. Les gamins pleurnichent. Elle réclame une chambre.

Pas de problème, il y en a plein, l'hôtel est vide. Nom, numéro de carte bancaire, la procédure normale... Elle refuse. On lui propose de régler en liquide ou par chèque... Non, mais elle veut la chambre.

Elle se met à hurler que l'électricité lui a été coupée, qu'elle s'est fait virer de chez elle, qu'elle ne veut pas que ses gosses dorment dehors. Elle n'a pas de famille, le père des enfants l'a jetée, elle est seule, à la rue.

Les gamins pleurent franchement maintenant. Elle exige une chambre, insulte la réceptionniste d'origine allemande « Retourne dans ton pays » et sa petite fille dans le même souffle « Ferme la, espèce de petite pute ».

Elle s'en prend alors au matériel de bureau, attrape le téléphone de l'accueil, l'agrafeuse, le clavier du PC et les balance au sol. Elle explose, dans le hall, les bouteilles de Cola que la serveuse avait donné aux enfants.

Le Chef de cuisine intervient, elle se calme un peu et réclame la police.

Prévenue par téléphone, la police ne peut – veut - rien faire. L'unique voiture de ronde, pour près de 60 000 âmes, est en intervention à l'autre bout de la ville... Ils la connaissent cependant. Elle relèverait de la psychiatrie, d'après eux. Ses parents habitent à deux pas et le numéro de téléphone qu'elle a donné comme étant celui de son mari est celui d'un commerçant qu'elle a l'habitude de harceler.

On lui explique que les flics ne veulent pas venir. Elle voit rouge, agrippe ses gosses et se rend directement au poste pour y péter le même scandale. Elle se fait finalement incarcérer.
Les enfants sont chez les grands parents ou à la DDASS.

La collègue est très choquée et elle s'enferme dorénavant, le soir. Si le restaurant avait fermé plus tôt, elle aurait du gérer l'épisode seule. Les effectifs sont un peu serrés à l'hôtel aussi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents