Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Des Sioux déclarent leur indépendance et fondent la république Lakotah

Publié par JCR sur 5 Janvier 2008, 21:44pm

Catégories : #Calambredainantesque

undefined
Nous, Ceux-qui-aiment-la-liberté, Sioux-Lakotah de la réserve du Nebraska, Nord-Dakota, Sud-Dakota et Montana, nous retirons des traités constitutionnels (...) Nous prévenons la grande famille des nations que, désormais, nous assumons de nouveau notre liberté et notre indépendance dans le cadre des Nations Unies.


Russel Means [wiki] et un groupe d'activistes, la Fédération pour la Libération des Lakotah (Lakotah Freedom Federation), a annoncé lors d'une conférence de presse le 19 décembre dernier, le retrait unilateral des Lakotah de tous les accords et traités avec les Etats Unis d'Amérique. Il annonçait dans la foulée la création de la République Lakotah:

undefined
Les Lakotah ont rétablit leur souveraineté en tant que Nation sur leur territoires traditionnels, proclame un courrier adressé aux gouvernements étrangers ainsi qu'aux propriétaires de biens situés sur le territoire, En dépit des nombreuses années de fourberie répétées de la part des gouvernement U.S., Le peuple Lakotah ne garde aucune animosité à l'égard du peuple américain.

Rodney Bordeaux, président des Sioux Rosebud, s'empresse de rappeler que Means et ses comparses n'agissent qu'en leurs noms propres. Ils ne sont pas venus au conseil des Rosebuds pour chercher notre soutien et nous ne les soutenons pas. Les Rosebuds vivent sur 360000 hectares qui reste des 1,45 millions originaux de leur réserve. Les traités n'ont pas été respectés mais cela reste une base sur laquelle nous nous appuyons. L'initiative de Means pourrait ruiner les efforts des Indiens légalistes.

undefinedRodney Bordeaux en compagnie du sénateur Tim Johnson


Des collabos
, d'après l'activiste qui ne mâche pas ses mots à l'égard des chefs de la Nation Sioux: Je ne représente pas les indiens qui-traînent-autour-du-fort, les collaborateurs d'un système qui perpétue notre pauvreté, notre misère et nos maladies, en un mot, notre génocide. Ils en sont les acteurs et les premières victimes. Le moindre de mes soucis est l'opinion des vendus!.

Il rappelle que la République Lakotah est légale conformément à l'article 6 de la constitution américaine ainsi qu'à la déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples indigènes, notamment. Il y a assez de vent sur notre terre pour produire de l'électricité pour toutes les villes américaines, s'enthousiasme Means, Nous sommes en négociation avec des investisseurs qui veulent mettre en place des éoliennes et développer le solaire, car le soleil brille 300 jours par an sur le Dakota.

undefinedRussel Means activiste (acteur, mais siii, Le dernier des Mohicans... c'était lui) fameux et controversé.


La jeune République compte utiliser 'l'arme économique' pour forcer le gouvernement fédéral à s'asseoir à la table des négociations. Means prétend avoir rassemblé assez de Lakotah qui-cherchent-la-liberté pour légitimer son action. Le dirigeant bolivien a apporté son soutien au mouvement.

Cela ne veut rien dire! s'emporte le porte parole du BIA (Bureau des Affaires Indiennes), Gary Garrison. Ils agissent selon leur interpretation de la loi. Ils ne sont pas les premiers à déclarer leur indépendance, du Montana au Texas. Tant qu'ils restent dans la montagne à jouer aux paramilitaires, il n'y a aucun problème, ça fait partie du rêve américain. La limite est de ne pas violer la loi. Ils vont finir comme les autres, en prison.

undefined
Means ne dit rien de nouveau, estime, quant-à lui Joseph Brings Plenty, représentant des tribus Cheyennes. Tout ce que j'ai pu entendre c'est ce qui se dit autour de la table lors des diners depuis que je suis petit garçon. Mais les faits sont les faits, à moins de vivre ici, on ne peut pas imaginer nos conditions de vie au quotidien. Il n'y a sans doute pas assez de gens pour se rendre compte de ce qui arrive à nos frères. Brings Plenty continue La prise de conscience est quelque chose d'important. Je peux être d'accord - ou pas - avec ce qui est dit, mais ils n'ont pas reçu la bénédiction du peuple pour lequel ils prétendent parler.

Nul ne sait si Geoge Bush compte relancer les guerres indiennes avant de s'en aller...

Article Indiancountry en anglais

Commenter cet article

Celtica 06/01/2008 16:26

Ils ont raison d'essayer je crois. Les maoris ont réussi à récupérer des droits et des territoires par des actions similaires...

JCR 06/01/2008 20:44

Russel Means est un activiste provocateur pas forcement suivi par les autres sioux en l'occurence, mais ce genre d'action avec l'appui d'internet a le mérite de faire parler de la condition des Indiens.Cela permet de ne pas oublier que le pays exportateur de démocratie par les armes s'est bati sur un génocide, des expropriations, des spoliations... Comme une puissance coloniale.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents