Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Kokopelli : biodiversité, la fin des illusions

Publié par JCR sur 30 Janvier 2008, 13:00pm

Catégories : #A wonderful world

undefined

Les verdicts sont tombés: l’association Kokopelli est lourdement condamnée : 12.000€ pour le grainetier Baumaux; 23.000€ pour l’état et la fédération des industriels de la semence (FNPSPF). Extrait du billet en ligne:

" Il faut être réaliste : les semences que défend l’association Kokopelli, étant maintenues dans l’illégalité par une volonté politique. Malgré les directives européennes, les avis de l’ONU, du Sénat, de scientifiques, d’agronomes affirmant l’urgence de sauvegarder la biodiversité végétale alimentaire, l’état français refuse de libérer l’accès aux semences anciennes pour tous. C’est ce qui permet aujourd’hui aux magistrats d’infliger ces lourdes peines à l’association Kokopelli. (...)

Les semences qui ont nourri nos grands-parents et qui servent à nous nourrir aujourd’hui par le jeux des croisements, sont donc devenues illégales et dangereuses.

Nous avons eu droit au grenelle de l’environnement : il faut sauver la biodiversité ! alors pourquoi condamner une association qui sauvegarde avec ses adhérents et ses sympathisants, plus de 2500 variétés en risque de disparition? Pourquoi condamner ces semences dont la FAO reconnaît qu’elles sont une des solutions pour assurer la souveraineté alimentaire, face aux dérèglements climatiques et à l’augmentation de la population mondiale?

Kokopelli propose aux jardiniers, aux paysans, d’être autonomes et responsables, face au vivant. Dans notre société du tout marchandise, c’est intolérable. Le plus grand grief (sous jacent) fait aux semences anciennes ou de pays, est d’être reproductibles et qui plus est adaptables à de très nombreuses conditions de cultures, sans le soutien de l’agro chimie.

Voilà la faute de Kokopelli : conserver le levain des savoirs populaires, agronomiques et génétiques. A l’heure où l’on veut nous faire croire que le tout hybride, OGM, chimique, énergie fossile, sont les seules possibilités d’assurer notre alimentation, propager l’autonomie semencière par l’exemple est devenu répréhensible."


Raoul JACQUIN (communiqué complet sur le site de Kokopelli)

Commenter cet article

steve 01/02/2008 17:32

je viens d'ouvrire un blog ou je traite dans mes premiéres pages de la condamnation de kokoppeli! je vous  propose d'agir  en  aidant  financiérement  kokopeli  sous forme de  dont"  et  je vous sugére  de s'échanger  des graines. blog: (d autre mode son possible)

JCR 03/02/2008 01:39

Yep, j'ai passé ma commande de graines chez eux!

Tietie007 01/02/2008 12:19

Une preuve de la volonté des multinationales de contrôler totalement la nature ! Cet impérialisme naturel est inquiétant ! En quand l'interdiction de faire pousser ses propres légumes dans son jardin ou de payer des droits d'auteur sur les légumes !

JCR 03/02/2008 01:36

Ben, disons que t'as le droit de faire pousser mais tes semences sont stériles. Faut en racheter, c'est là la perversion du principe. J'avais imaginé les agents Monsanto (tm) inspecter les sillons, dans un vieux billet mais on en est pas loin.

BaTT 31/01/2008 12:21

Kokopelli, cfertes, mais pourquoi eux ont un procès et pas Biaugerme ? (cette histoire est louche) Cela dit, les tarifs pratiqués par Kokopelli sont exhorbitants par rapport aux copains de Biaugerme...

JCR 01/02/2008 12:21

En fait c'est une question d'inscription des variétés au catalogue officiel. Inscription payante. KKPL mettait en vente des espèces non-inscrites et ne s'acquittait pas les frais d'inscription.C'est là que Baumaux accuse de concurrence déloyale, eux ils peuvent payer! Les lois datent de Pétain et sont sensées protéger la flore d'introduction abusives et invasives de plantes.KKPL était hors la loi, reste que la loi est juste hors la raison quand il sagit de semences d'espéces anciennes qui sont déjà courantes chez nous : tomates, etc.ça fait partie de la grande main mise sur le vivant, brevetage des espèces et appropriation de la nature. Les semenciers sont propriétaires des grains. On a vu au Canada Syngeta ( maïs BT) réclamer des 'droits d'auteur' en quelque sorte à un voisin paysan dont le champs avait été pollénisé par la peste transgénique. Les gènes sont brevetées, et c'est pareil pour le cochon. De mémoire et sans doc sous les yeux mais toute l'histoire de l'affaire est sur leur site.

Cajou 31/01/2008 00:01

Eh bien, moi, rien que pour embêter Mr Baumaux qui est un vilain, j'ai passé ma commande de courges chez Kokopelli, et j'ai adhéré, en prime !!! Dommage, j'adore le gros catalogue de Mr Baumaux qui me faisait rêver l'hiver et agir l'été, mais trop, c'est trop !!! et puis il y a aussi les copains de Biaugerme et ceux un plus commerciaux de La ferme de Ste Marthe ... et puis aussi les échanges de graines auto-produites (grâce au pharamineux livre de Kokopelli justement ...) ! Je vais tenter l'autoproduction de graines de courges cette année, ça t'intéresse ?

JCR 01/02/2008 12:04

Ah, oui. Mais qu'est-ce que je pourrai t'échanger? Tu veux des topinambours?J'ai passé la commande Kokopelli, des tomates et des choux raves que j'adore.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents