Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Sale comme un cochon !

Publié par JCR sur 14 Décembre 2008, 20:39pm

Catégories : #Monde animal


Dans le cadre de sa mission de sensibilisation, La Ferme des animaux cite l'exemple du cochon. Ne dit-on pas Sale comme un cochon ?

Aux yeux de beaucoup, les cochons ont tous les vices, notamment celui d'être sales. Hors, les cochons sont des animaux très propres ; lorsqu'ils en ont la possibilité, ils font toujours leurs besoins au même endroit. Ils ont acquis la réputation d'être sales parce qu'ils se roulent dans la boue pour se protéger du soleil... Dans les élevages intensifs, les truies gardées en stalle font leurs besoins sur elles même... La présence de cochons sur la ferme permettra [
aussi] aux enfants d'apprendre qu'un cochon est aussi intelligent qu'un chien [clic].

Cette dernière phrase m'a, aussitôt, rappelé certaines histoires, que
ma grand-mère avait l'habitude de nous raconter, les fins d'après midi d'hivers après qu'elle nous ait préparé un grand bol de chocolat chaud et une assiette de crêpes fumantes - si fines et tellement croustillantes...

Bon, ça, c'est pour la littérature, en vrai elle me racontait, en général, ses histoires quand je bricolais, pour elle, au jardin. Pas grand chose, les dahlias, la pelouse. Dans ces moments, finalement privilégiés, elle me bégayait deux trois anecdotes de dans l'temps, du temps de la guerre... Parmi ses histoires, celle d'Oscar revenait souvent.

Oscar était un porcelet qu'elle avait ramené, un jour, d'un marché aux bestiaux, comme il y en avait quelques uns à Vannes. Ils l'avaient installé avec une botte de paille, dans un coin de la cave, à coté de la réserve de charbon.

Les enfants le sortaient et jouaient avec lui dans le jardin, quand ils rentraient de l'école, comme avec un chien. Il comprenait ce qu'on lui demandait. Il était très propre, on ne l'a jamais vu se vautrer dans la boue. Il faisait toujours ses besoins au même endroit et sa couche restait impeccable.

Le cochon sortait son groin de la paille dès qu'on l'appelait et arrivait tout de suite en trottinant. Un cochon, c'est plus intelligent qu'un chien et plus propre. Avait-elle l'habitude de conclure.

Ce brave Oscar a vécu une année heureuse avant de finir sous la lame du boucher. Il ne reste de lui que cette photo très abimée. Pendant ce temps les cochons industriels sont incarcérés pour notre satisfaction. Allez voir la page sur le cochon de Terra Nova



NB - (Parenthèse hexakosioihexekontahexaphobiaque) Le lecteur attentif n'aura pas manqué de remarquer la numérotation des boxes : On devine plus qu'on ne lit, un 4; 665; et le suivant, forcément vous m'avez compris...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents