Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Plantes médicinales et remèdes de sorcières

Publié par JCR sur 31 Mars 2009, 20:23pm

Catégories : #Mon petit Liré


Un dimanche matin, que je passais en repérage sur un site industriel abandonné, dont j'espérais tirer quelques bonnes photos (ce qui ne fut pas le cas pour une sombre histoire d'ISO que je t'épargnerais). En passant dans le quartier, j'ai aperçu ce hangar, toujours debout, d'une scierie en friche qui fonctionnait à plein lorsque je fréquentais l'école primaire qu'elle voisine, je veux dire que j'y étais scolarisé.

Il fallait passer par dessus le mur pour récupérer notre ballon de récré qui se perdait dans la scierie en activité. Je me suis glissé dans mes culottes courtes de CM2 et j'ai franchit le mur, encore une fois. Je me suis souvenu du chien... Un berger qui nous coursait et nous facilitait le retour en nous donnant des ailes.
Mais le chien a disparu avec les dernières planches traitées au Xylophène©.



Le batiment ne tient encore que par la bonne volonté de quelques poteaux vermoulus, mais une fois les panneaux ignorés, je fus étonné de me trouver face à trois tas relativement gros : L'un de bouchons bleus de bouteilles plastiques, un autre de journaux des six derniers mois et enfin une colline de bouquins, toutes sortes de livres.

J'étais comme une larve de Lucilia caesar dans un cadavre de trois jours : Heureux ! J'ai vite déchanté devant l'avalanche de merdes, merci l'édition. Mais, à force, j'ai trouvé quelques grimoires et fascicules, certes abimés, mais probablement introuvables. Deux tomes d'une encyclopédie de la civilisation mérovingienne qui en comporte quatre, un bouquin sur les plantes médicinales, sans couvertures, ni titre, ni auteur mais avec de très belles planches à découvrir ici, et un autre, en bon état mais, comment dire, plus, euh... barré ?



L'auteur, Louis Alphonse Cahagnet (1809 - 1885), a exercé plusieurs métiers, avant de devenir magnétiseur. Il pratiquait avec des somnambules. C'est ainsi, nous apprend la préface, qu'il rencontra l'extatique Adèle Magitot, somnambule clairvoyante, avec qui il étudia les propriétés des plantes qu'elle employait avec succès.

La rue, par exemple : Cette plante possède une grande puissance (...) L'esprit qui anime cette plante est un tyran absolu, il aime régner en maitre (...) appliquée sur le front elle en chasse les idées craintives pour s'y placer en souveraine; ne pas l'y laisser séjourner trop longtemps car elle pourrait y opérer un trop grand vide.

Les recette sont plus ou moins innocentes : Du sirop de navet contre les rhumes opiniâtres au jus d'un oignon blanc, cuit sous la cendre, contre les esquinancies (angines). Je serais plus prudent avec l'infusion de muguet qui est toxique, mais je n'en refuserais pas une bonne de feuilles de Fraxinelle pour soulager des grattements de gorge occasionnés par des vers (quoi, où ça des vers ?).

Mais, la moutarde blanche recueille les faveurs de l'auteur et de la somnambule extra-lucide. Ils y consacrent cinq pages : Deux cuillerées à bouche de graines de moutarde blanche est très bon contre les embarras glaireux, billieux ou verreux de l'estomac (...) Son travail est tout mécanique (...) Les intestins sont continuellement tendus et nettoyés par le passages de ces agglomérations de graines, qui soudées à ce qu'elles rencontrent, forment des espèces de bouchons de propreté qui ne laissent plus séjourner dans leurs replis, ces limons qui engendrent des gaz plus ou moins acides et corrosifs... Bon appétit !

L'ouvrage affiche en exergue, un conseil de prudence : Usez en mais n'en abusez pas!



Les simples, d'après une somnambule - L.-A. Cahagnet : [pdf]
Plantes médicinales (avec planches) - inconnu : pdf [1], [2], [3], [4]

Commenter cet article

Cajou 04/04/2009 00:22

Je connais plus d'une personne qui a du porter une perruque de rue vu les vide sidéral de leurs caboches ... L'infusion de muguet ... à offrir à qui l'on adore le premier mai ? C'est le jour de la fête du travail, y'a qu'à l'offrir au chantre du "travailler plus pour gagner plus", ça calmerait peut-être ses nerfs ?

JCR 04/04/2009 22:50


Tu l'as dit et ça me rappelle une chanson : Et t'as tant d'air dans ta tète qu'on peut y faire de l'avion, ta lala lala la (Clarika)


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents