Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Kerguehennec : Incomplétude photographique et "tricotin"

Publié par JCR sur 20 Avril 2009, 17:51pm

Catégories : #Kerguehennec

Vidya GastaldonL'exposition de Vidya Gastaldon sera précédée d'une résidence au cours de laquelle l'artiste se donne pour but d'explorer la tradition délirante des Tentation de Saint-Antoine, par Jérôme Bosch, en particulier.

Vidya Gastaldon
est née à Besançon en 1974, elle a trouvé un langage artistique original en menant de front le dessin et la sculpture. C'est la tension entre ces deux registres que l'exposition tentera de mettre en pleine lumière.

Les dessins au crayon de couleur et à l'aquarelle puisent dans l'illustration psychédélique, sur fond de décors post-nucléaires, sans programme iconographique bien défini, dans une ambiance générale où dominent les formes molles et les couleurs guimauve.

Les sculptures sont géométriques, des objets abstraits aux connotations symboliques habillés de laine (façonnée au tricotin), à la manière dont, en Asie, on peut parer un éléphant pour une procession...

Site de l'artiste


Margarete Jakshik Margarete Jakschik demeurera en résidence à Kerguéhennec pendant une partie de l'exposition.

Margarete Jakschik est née en Pologne en 1974, elle étudie à l'académie de Düsseldorf dans la classe de Thomas Ruff. Margarete Jakschik fait partie de ces gens qui se déplacent toujours avec un appareil photo.

Ses photos sont certes prises au hasard de ses pérégrinations, mais elles n'ont rien de ces mémos superflus et encombrants. Ses photos n'appartiennent pas au registre du cliché. Les sujets qui l'intéressent sont d'une grande banalité, mais ses images sont toujours imprégnées d'incomplétude et d'interrogation.

Quelque chose s'est passé il y a très longtemps, vient de se produire ou se prépare au contraire et Margarete Jakschik sonde le poids de ce mystère auquel elle ajoute, depuis peu,
des images « empruntées ».

Cologne et Broadway

Depuis le 19 avril au centre d'Art Contemporain de Kerguehennec

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents