Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Merci de nous permettre de profiter de ce si beau mode de vie

14 Novembre 2006 , Rédigé par JCR Publié dans #La France d'après

Trop consommer... n'est-ce pas mauvais pour la planète?
Vous voudriez revenir à la bougie?

Je m'baladais, sur l'avenue... Quand soudain je tombai down on my knees, en extase, devant une cathédrale ruisselante de lumière. Hommage vibrant, crépitant, bourdonnant à l'autre là, le fameux "porteur de lumière". La rosace, les colonnes et les arcs, m'ont rappelé d'autres lieux d'autres cultes. Fébrilement, je fouillais dans mes poches pour en extraire un petit ouvrage précieux. Mon Missel, recours ultime quand l'enthousiasme m'emporte. Je l'ouvris à la page de la sixième prière, celle dite des galeries commerciales, que je récitais trois fois:

Gloire à cette galerie commerciale !
Que s'élève (de cette fausse moquette
[ et de ces fausses plantes) le désir et la beauté.
Le shopping m'a sauvé, halleluja !

Laissez-nous prier les produits "design";
Merci de nous permettre de profiter de ce si beau mode de vie ;
Gloire à cette galerie commerciale.
Halleluja, mes frères et mes soeurs ! Halleluja !


Heureusement, les quinze prières du missel couvrent tous les aspects de la vie moderne et apportent une réponse - et un certain réconfort - aux consommateurs que nous sommes. Montrés du doigt, parfois raillés, par des beatnicks peu amènes, redressons la tète! C'est quand même un peu grace à nous si le monde tourne et qu'il est ce qu'il est. Nous sommes le surplus de sel des plats préparés, mes bien chers frèrésoeurs consommateurices.

L'Eglise de la Très Sainte Consommation est , désormais, pour nous accueillir, je cite l'un des pères fondateurs:
"Depuis la nuit des temps, les religions nous ont aveuglé en promettant un paradis après la mort, mais le véritable Paradis est ici, dans le supermarché le plus proche et cela tous les jours!
" (halleluja!) L'Église de la Très Sainte consommation est un culte mondial qui prône le bonheur dans l'acte d'achat. (...) Il s'agit d'un concept. Les actions de prières consistent à se réunir devant un Temple (une cathédrale) de la Consommation et chanter des louanges au Libéralisme, à l'aide du missel. Ces actions ont valeur d'exemple!" (halleluja!)


Les 10 commandements du Consommateur, tu suivras (et sur les liens tu as cliqué, j'espère):

1.Tu n'adoreras pas d'autres dieux que la Consommation, la Publicité et la Croissance.
2.Tu ne te fabriqueras aucune idole sans avoir déjà en tête un bon plan marketing pour la vendre.
3.Tu répèteras le nom des Saintes Entreprises de manière abusive, car la foi se doit d'être instinctive plutôt que réfléchie.
4.Oublie le jour du repos; la Consommation est quotidienne.
5.Honore la fête des pères et la fête des mères, en dépensant ton salaire en Offrandes.
6.Tu ne commettras pas de meurtre qui n'ait une contrepartie financière.
7.Une Voiture tu possèderas et régulièrement tu en changeras.
8.Tu ne commettras pas de vol; car la gratuité n'est pas de ce monde.
9.À Crédit tu vivras et l'épargne tu éviteras.
10.Les biens de ton voisin tu convoiteras, car l'envie est une source de Consommation.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bert 15/11/2006 09:38

Ah, mais non, le capitalisme est un monothéisme! Son dieu est l'argent. Ses apôtres et martyrs sont historiquement philosophes et prix "nobel" d'économie. Sa Rome est partout où l'on trouve une bourse, ses églises sont les supermarchés.
Il est haineux et intolérant, comme tout monothéisme. Basé sur du vent, des superstitions, des manipulations, comme tout monothéisme. Il promet un monde meilleur, ailleurs, plus tard, comme les autres.
Plions l'échine, ou soyons brulés!
 

JCR 15/11/2006 11:45

Halleluja frère Bert, et sympa à toi de laisser un mot,Mais je te sens quelque peu infidèle... Une promesse c'est déja de l'espoir... et faut pas trop en demander non-plus...Heureusement la grande célébration de Noêl va tous nous réunir autour des caisses de nos grandes églises... Nous serons brûlés, oui, mais par l'envie de satisfaire nos caprices immédiatement, Halleluja!Nous ferons alors, en communion, nos offrandes aux grands capital et ses saints locaux, les 200 familles, Halleluja...