Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


HellFest : Fureur bachique qui épouvante l'assistance

Publié par JCR sur 1 Février 2011, 15:28pm

Catégories : #Musique

hellfest-spartaaaa

Image Hell Fest, Google

 

Strabon, le géographe, au début de notre ère, tentait déjà de dénouer l'écheveau des origines des divers groupes de musiciens qui servaient Dionysos, Apollon, Hécate ou Déméter, par tout un appareil d'orgies et de bacchanales. Les similitudes avec les généalogies compliquées et jalouses du Heavy Metal m'ont paru évidentes.

 

J'ai remplacé Curètes, Corybantes, Cabires, Dactyles Idéens*, et Telchines par Heavy, Black, Death, Trash ou Stoner Metal, lyre par guitare, pris quelques libertés avec le style et je vous laisse découvrir ce qui pourrait être le compte rendu du HellFest© par Jean Dutourd...

 

Cela permet de savoir à qui s'adressent tous ces "cornus" tendus par la foule... Tant que ne vous ne sacrifiez pas vos premiers nés...

 

Voir texte original en français : Digressions sur les Curetes, Strabon.

 

« Il est des auteurs qui identifient complétement le [Heavy Metal] avec le [Black Metal], avec le [Death Metal], avec le [Trash Core], avec le [Stoner Metal]. Tant de noms, en apparence différents, reviennent tous au même.

 

Si l'on s'en tient aux caractères généraux, on peut dire qu'en somme ils s'accordent tous à désigner certains enthousiastes possédés de la fureur bachique, qui épouvantent l'assistance par leurs danses armées et leurs évolutions tumultueuses exécutées au bruit des cymbales, des tambours et avec accompagnement de cris stridents.

 

Jeunes, munis d'instruments sonores, l'un exécute le chant entraînant qui provoque l'enthousiasme ; l'autre s'est armé de cymbales de cuivre qu'il entrechoque bruyamment.

 

La [guitare] à son tour fait retentir son appel strident, auquel répondent aussitôt de sourds mugissements qui semblent sortir d'invisibles profondeurs et imitent la voix du taureau.

 

C'est l'écho du tambour, qui, comme le roulement d'un tonnerre souterrain, gronde et répand au loin la terreur. Leur nom viendrait du mouvement de tête particulier, koruptontas*, dont ces danseurs sacrés accompagnaient leur pas. »

 

Ceux qui ont un jour assisté à un concert Metal s'y retrouveront certainement.

 

*Traduction hasardeuse : Headbanging?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents