Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Le "coup de gueule" du général

Publié par JCR sur 5 Mars 2011, 17:20pm

Catégories : #La France d'après

 

Ne me demandez pas comment je me trouve inscrit sur une liste de diffusion d'anciens militaires, c'est en rapport avec le site Cahier Journalier, Tonkin, 1947/1949, mais j'ai reçu hier ce message "coup de gueule" d'un Général qui rappelle les circonstances éxactes de l'enlèvement des journalistes français, des sources de terrain.

 

Remarquons qu'il vaut mieux être enlevé en Afghanistan qu'au Niger, et faire partie de la grande volière, sinon c'est deux missiles, et puis c'est tout!

 

Qui avait persiflé qu'ils seraient libérés pour les élections, nos valeureux cacatoes, déjà?

 

 

Message du 09 janvier 2011 :

 

« Rappel des circonstances de la prise d'otage des 2 journalistes (et de leurs gamineries irresponsables) !

 

Les médias nous abreuvent, sans arrêt, avec leurs deux abrutis prisonniers volontaires a qui les professionnels sur place avaient vivement conseillé de ne pas aller dans les montagnes afghanes.

 

Une initiative, qui plus est, totalement personnelle et irresponsable puisque prise après [la réalisation de] leur reportage et non dans l'exercice de leur travail, comme le déclarent abusivement leurs collègues de Fance 3 et des JT (en toute désinformation délibérée).

 

Excursion personnelle au lieu de reprendre leur avion prévu, en préférant prendre des pseudo guides, plus cupides que compétents, au lieu de ceux plus éprouvés et surs que leur avait fourni l'armée.

 

Excursion politique et non journalistique puisque au seul motif idéologique qu'ils avaient manifesté vouloir naïvement assurer les talibans de la compréhension et du soutien de la presse (...) française dans leur lutte.

 

Une irresponsabilité qui a déjà couté fort cher et mis en danger des militaires et des équipages d'aéronefs pour effectuer des recherches en zone à risques les jours qui ont suivis leur disparition, comme déjà rapporté par des éléments de l'armée de l'air sur zone ayant dù participer aux recherches de ces imbéciles irresponsables ! »

 

Né en 1937, le général de division Daniel Roudeillac est Saint-cyrien, commandant dans les troupes aéroportée, chef de corps au liban et au tchad, il rejoint Bonn en 1989 où il sera l’attaché de défense de l’ambassade de france en allemagne. Germaniste, co-auteur d’un dictionnaire de défense, ancien auditeur du centre des hautes etudes militaires (chem) et de l’institut des hautes etudes de la défense nationale (ihedn).

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents