Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Topinambours et Billevesées FO/tuppl*

Botanique et idées claires sous un ciel sombre. (*Far-Out / toujours un peu plus loin...)


Les feux de Beltane et la marque des produits laitiers.

Publié par JCR sur 7 Mai 2011, 22:52pm

Catégories : #Calambredainantesque


PUB PRODUITS LAITIERS par thierrylefranc

 

La légende raconte que Saint Patrick, fraichement débarqué sur Erin -et encore sobre, ne trouvant aucun foyer pour célébrer Pâque, alluma lui même un grand feu. Il ne savait pas que la veille du premier mai, les Irlandais prenaient soin d'éteindre tous les feux du Royaume pour n'en allumer qu'un seul, immense, dans le palais du roi. Le roi voyant au loin la lueur de la flambée du saint, compris qu'il s'agissait d'un mauvais présage...

 

L'anniversaire de Baal, Beltane -Beal-tene- est l'une des plus importantes fêtes druidiques et se tenait le premier mai. Tous les feux du pays étaient éteints depuis la nuit précédente, connue comme la nuit où les sorcières sortaient, jeter des sorts et voler le lait des vaches.

 

beltane-produits_laitiers_2.jpg

Les fêtes de Beltane se célébraient à l'extérieur, dans des lieux élevés, sur des collines ou des tertres. Au pays de Galles, 9 hommes, qui ne devaient porter sur eux aucun objet de métal, étaient chargés de ramasser des fagots composés de 9 essences de bois différentes.

 

On préparait les matériaux nécessaires puis on se munissait d'un vilebrequin et d'une planche de chêne percée d'un trou. 3 et parfois 9 fois 9 personnes étaient requises pour actionner l'engin destiné à allumer le feu. Si l'un d'entre eux avait commis quelque crime, le feu ne s'allumait pas ou était dépourvu de sa vertu.

 

A l'origine plusieurs feux étaient probablement allumés, au point, dit-on, que l'ile de Man entière semblait s'être embrasée. La fête était encore en vogue au XVIII siècle.

 

Les feux de Beltane conservaient indubitablement des traces de sacrifices humains.

 

Pendant la fête, on prenait le repas, on chantait et on dansait à la lumière des flammes. A la fin, le Maitre de Cérémonie apportait un grand gâteau aux bords crènelés, am bonnach beal-tine, cuit dans le feu de Bel, parfois accompagné d'une crème faite d’œufs et de lait, partagée entre tous.

 

Ben_Laden_time_magazine_cover_2011.jpgCelui qui recevait une part de gâteau portant une marque devait être sacrifié.

 

Le gâteau était ensuite découpé et partagé.

 

Celui qui recevait un certain morceau, marqué au charbon de bois*, était aussitôt empoigné par les assistants du maitre de cérémonie qui faisaient semblant de le jeter dans le feu. Le reste de l'assistance intervenait alors et sauvait le malheureux. Il restait cependant couvert d’opprobre toute l'année et on parlait de lui le cailleach beal-tine, un terme fort injurieux, comme d'un mort.

 

Ailleurs, on pouvait lui jeter des coquilles d'oeufs.

 

beltane-produits_laitiers_5.jpgCelui qui recevait un certain morceau, marqué au charbon de bois, était aussitôt empoigné par les assistants du maitre de cérémonie

 

Les élus pouvaient être obligés de passer à 3 reprises à travers le feu, sauter 3 fois par dessus ou en faire 3 fois le tour. Les gens courraient chercher leurs troupeaux pour en faire de même, jusqu'à parfois faire roussir le poil des animaux entre les flammes purificatrices.

 

Dans certaines régions, le gâteau d'avoine était surmonté de 9 protubérances qu'on détachait et lançait par dessus son épaule en faisant des voeux, face au feu.

 

Dans les Highlands, certains gâteaux étaient percés d'un trou à travers lequel on trayait les vaches. On pouvait aussi faire un fromage de Beltane**, le jour dit qu'on gardait jusqu'à l'année prochaine. Il était sensé préserver le lait et les vaches des sortilèges.

 

Une survivance peut être trouvée dans la coutume de faire dévaler une colline à des gâteaux d'avoine rond ou des meules de fromage.

 

beltane-produits_laitiers_Moloch.gifMoloch, dans la tradition biblique le nom du dieu auquel les Ammonites, sacrifiaient leurs premiers-nés en les jetant dans un brasier [Google img]

 

Le feu de Beltane était considéré comme une puissante protection contre les sortilèges et un remède contre toutes les maladies. Une pincée de cendre dans la chaussure préservait des malheurs et des chagrins. On lui prêtait le pouvoir de changer la nature des poisons.

 

Dans le nord-est de l’Écosse, le lendemain de la nuit de Beltane, on allumait des feux, appelés feux d'ossements, qu'on secouait en criant : « Flambe, feu ! Brule les sorcières ». Sur l'ile de Man, on mettait le feu aux landes de genet pour y déloger êtres malfaisants qui s'y dissimulaient sous la forme de lièvres***.

 

La veille du premier mai est aussi connue comme étant la nuit de Walpurgis. Des feux semblables étaient allumés en Europe centrale et dans les Alpes.

 

Revoyez cette "pub sympa" d'un autre oeil, en coupant le son, etonnant n'est-ce-pas?

 

Pour rester dans l'etonnement, si le huit est lié à la nuit (souvenez-vous), je vous propose le rapprochement hasardeux entre le neuf-nouveau (nine-new, neun-neue, nueve-nuevo, nove-nuovo) que l'on retrouve dans le nombre d'hommes, d'essences végértales, de protubérances sur le gâteau) et l'oeuf (egg, ei, uove, huevo) voire le boeuf même si cela devient carrément hasardeux.

 

Autour de Beltane apparaissent les thèmes de l'oeuf et du lièvre, liès à la sorcèlerie et récupérés par la Pâque catho.

 

Est-il encore temps d'allumer des feux d'ossements?

 

Notre quotidien est imprégné de sorcelerie la plus vile. Les "marques" sont présentées comme nos amies, au point de se regroupper sous la banière unique de La marque repère!

 

sensée nous protéger, préserver le consommateur, parodiant grossièrement d'autres marques protectrices, voyez Ezechiel 9:6: Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n'approchez pas de quiconque aura sur lui la marque.

 

La "marque repère" ne te protègeras pas, petit scarabée, elle fait de toi une cible!

 

Et au fait, que les fromageries Bel expliquent Babybel, Bombel... Et Maupassant son intrigant Bel-ami.

 

D'après james George Frazer - Le rameau d'or IV - Balder, le magnifique [Amazon] et un décryptage qui avait jadis circulé sur la toile, qui m'est tout de suite revenu à l'esprit en lisant Frazer et qui m'a inspiré le parrallèle pour le moins... parrallèle!

 

* La marque repère

** Ba-ba-ba, ba-ba-by-Bel -tane

*** Easter bunny ?

Commenter cet article

schnock 09/05/2011 07:53



le lait de Belzebuth ??


Belzebuth,grand magicien,illusionniste,


"voyez ce lait,qui n'a de lait que le nom"






JCR 09/05/2011 12:15



Oh, que tout cela est laid...


Mais quand même, les vaches sont sacrées en Indes.


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents