Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Quizzz hexakosioihexekontahexaphobique...

Publié le par JCR

Numéro de passeport 359 666 pour ce grand pécheur...

Numéro de passeport 359 666 pour ce grand pécheur...

Ça ne m'étonne pas, comment pourrait-il en être autrement pour ce grand pécheur devant l'immensité.

Il semble savoir quel sera son numéro et toise d'avance l'humble lecteur de toute sa vanité.

Il fut et demeure l'un des princes de ce monde... Qui est-il ?

359 est le 72eme Nombre Premier, son carré est égal à 128881. Seth, assassina Osiris avec 72 conjurés et regna 359 ans.

Selon que l'année est bisextile ou non, Noël est fêté le 25 décembre, 359e jour de l'année, et le Noël Orthodoxe, le 6 janvier à 359 jours de la fin de l'année...

Joyeux Noël M. "?", Santa Claus approche, Satan close... comme l'indique le nombre suivant.

Brrrr, ça fait peur!

359 bible et nombre et numberempire

Faire vivre la peur !

Publié le par JCR

Image originale La Croix (http://www.la-croix.com/Actualite/France/Manuel-Valls-demande-au-PS-de-faire-bloc-autour-de-Francois-Hollande-2015-02-01-1275673)

Image originale La Croix (http://www.la-croix.com/Actualite/France/Manuel-Valls-demande-au-PS-de-faire-bloc-autour-de-Francois-Hollande-2015-02-01-1275673)

La courbe du Best-Seller

Publié le par JCR

La courbe de The Man In The Hole correspond aux attentes du lectorat, c'est sans doute valable pour tous les Best Sellers...

La courbe de The Man In The Hole correspond aux attentes du lectorat, c'est sans doute valable pour tous les Best Sellers...

L'écrivain américain Kurt Vonnegut (1922-2007) lors de conférences avait l'habitude de tenter d'expliquer le métier d'écrire :

"Maintenant, permettez-moi de vous donner une astuce de marketing. Les gens qui peuvent se permettre d'acheter des livres et des magazines et d'aller au cinéma n'aiment pas entendre parler de gens qui sont pauvres ou malades".

Il traçait alors un axe x/y : Chance / Malchance qui croise la ligne Début / Fin du roman.

"Commencez votre histoire ici (il indique le haut de l'axe chance). Vous verrez cette histoire se répéter encore et encore. Les gens aiment ça.

C'est l'histoire de " l'homme dans le trou ", quelqu'un est en difficulté, et s'en sort de nouveau. Ce ne est pas par hasard si la ligne finit plus haut qu'elle n'a commencé.

C'est encourageant pour les lecteurs."

La courbe du Best-Seller

Pour Cendrillon, l'histoire suit un autre shéma classique : Elle commence tout en bas, orpheline, detestée, puis elle s'élève par palliers: la fée, la toilette, le moyen de transport, etc. etc. jusqu'à la chaussure et le prince mais l'heure de tout perdre est venue et elle retombe; mais moins bas qu'elle n'était au départ - elle a un espoir - puis l'histoire finit très bien...

La courbe du Best-Seller

Pour Kafka, en revanche... Il commence tout en bas, il n'a aucun espoir et il se transforme en cafard... 

C'est pourtant un chef d'oeuvre, qui m'en rappelle un autre:

Le type se morfond dans une chambre d'étudiant glaciale, il commet un crime et torturé mentallement, il se fait arrêter, il épouse une femme qu'il méprise et finit au bagne, un chef d'oeuvre aussi (vous avez trouvé?)... 

Vonnegut emettait d'autre part de péremptoires imprécations complètement ahurissantes comme :

"Première règle: Ne pas utiliser de points-virgules. Ils sont hermaphrodites travestis ne représentant absolument rien. Tout ce qu'ils font c'est de montrer que vous êtes allé à l'université." 

Alors que chacun sait que les points-virgules sont des copeaux de de poivres, gentiment broyés, qu'on retrouve parfois sous la dent et qui réveillent les saveurs. J'aime beaucoup les points-virgules; c'est classe un point-virgule, c'est comme une virgule avec un chapeau claque; ce n'est pas à l'Université qu'on en apprend l'usage!

Quel *** ce type...

Article (ang) via Metafilter, Vonnegut chez Viméo

Quiz : Mais pourquoi cachent-ils leurs yeux ?

Publié le par JCR

Ce sont là les trois fils de Noé, et c'est leur postérité qui peupla toute la terre...

Ce sont là les trois fils de Noé, et c'est leur postérité qui peupla toute la terre...

Mais que peut bien montrer ce chenapan de Cham à ses deux frères, Sem et Japhet, qui les rebute ainsi ? Un indice : En arrière plan on devine du raisin mur et le personnage absent de cet extrait d'image vient de presser le premier vin... (cf Génèse 9:20-23)

La réponse après le clic !

Chez le toujours surprenant discardingimages.tumblr.com qui sait dénicher dans les marges des manuscrits médiévaux les enluminures les plus inhabituelles, pour le moins...

Mystère du 1er Mai : The Gadsden Purchase.

Publié le par JCR

Chez Jimmy Fallon, the Gadsden Purchase, le traité Guadeloupe Hidalgo ou comment rire avec des premiers de la classe en Histoire (en anglais)

Les 777000km² du Gadsden Purchase sur le timbre d'un courrier reçu par B. Hance le 13 aoùt 2003 (http://www.maydaymystery.org/mayday/texts/delivery08132003.html)Les 777000km² du Gadsden Purchase sur le timbre d'un courrier reçu par B. Hance le 13 aoùt 2003 (http://www.maydaymystery.org/mayday/texts/delivery08132003.html)

Les 777000km² du Gadsden Purchase sur le timbre d'un courrier reçu par B. Hance le 13 aoùt 2003 (http://www.maydaymystery.org/mayday/texts/delivery08132003.html)

Mercredi j'ai reçu un mail.

From Laila Lars <pictorially@gasa.com> - 21/01/2015 09:51, to Elma Banowetz <mon@dresse>

Le sujet était : anta Cr

"Nd finally said, "Well, you must see Ben Wade about that." I subsequently called upon Senator Wade of Ohio, the chairman of the Committee on Territories, and repeated my story of Arizona. The bluff old Senator said, "O, yes, I have heard of that country"

Je ne suis pas Elma Banowetz, j'ai donc retourné à l'envoyeur son mail avec un mot d'explication : " Il sagit probablement d'une erreur."

Le tout m'est revenu : destinataire inconnu?

le "anta Cr" m'a immédiatement fait penser à Santa Cruz minus S et uz ? Était-ce une mystérieuse invitation à déguster une Suze sur la Santa Cruz ?

J'en suis !

J'ai cependant effectué une simple recherche Google à partir de l'extrait de texte reçu ce qui m'a conduit à en découvrir l'auteur, un certain Charles D. Poston, et l'ouvrage d'où il provenait : Building a State in Apache Land

Le passage est extrait du début de la quatrième partie : 

IV - Arizona a Territory at Last; When the Civil War was nearly over, General Heintzelman accompanied me on a call at the executive mansion, to solicit the organization of a territorial government for Arizona. President Lincoln listened to my tale of woe like a martyr, a- nd finally said, "Well, you must see Ben Wade about that."I subsequently called upon Senator Wade of Ohio, the chairman of the Committee on Territories, and repeated my story of Arizona.The bluff old Senator said, "O, yes, I have heard of that country,—it is just like hell—all it lacks is water and good society."

Intrigué je m'y suis plongé et ai découvert un très bel essai sur la création de l'Etat de l'Arizona [wiki] au milieu du XIXe siècle. Basé sur des articles que l'auteur avait fait paraitre dans le Overland Express, le style du récit est vif, simple et agréable à lire (bien qu'en anglais).  

Poston revient sur la création de l'État de l'Arizona, à partir de l'achat Gadsden et jusqu'aux conséquences de la guerre de sécession. Une Histoire qui met en scène de nombreux protagonistes dont les Apaches, les Mexicains alliés des français, les américains et les indiens Pima.

Indiens Pima, leur at de la vannerie et les ruines et petroglyphes des Anasazis disparusIndiens Pima, leur at de la vannerie et les ruines et petroglyphes des Anasazis disparus
Indiens Pima, leur at de la vannerie et les ruines et petroglyphes des Anasazis disparusIndiens Pima, leur at de la vannerie et les ruines et petroglyphes des Anasazis disparusIndiens Pima, leur at de la vannerie et les ruines et petroglyphes des Anasazis disparus

Indiens Pima, leur at de la vannerie et les ruines et petroglyphes des Anasazis disparus

Poston s'attache à ce peuple qui semble descendre des premiers habitants, agriculteurs et ingénieurs. L'arpenteur est stupéfait de la qualité du  réseau d'irrigation ou de ce qu'il devine des ruines restantes. Ils n'hésite pas à faire la comparaison avec ce qu'il connait de l'Égypte, de la Mésopotamie ou de l'Inde.

Il ne cache pas son émerveillement devant la beauté des paysages qu'il traverse et notamment de la fertilité des limons du Colorado. Il décrit un véritable paradis terrestre auxquel il faut ajouter la richesse minérale du sous-sol. Il s'étonne que le territoire n'ait pas été occupé plus tôt. 

C'était sans compter les Apaches, en guerre depuis trois cents ans contre les envahisseurs, Espagnols, Méxicains et Américains...

Tucson est de fait au centre de son récit, la ville avait été nommée Jason, déformé en Tucson (prononcez Toussonne), les premiers espagnols l'avait dédiée à Saint Augustin... En bref, la construction de l'État de l'Arizona se trouve au coeur du Mystère du Premier Mai. Au point que ce que Poston appelle la "pension de famille du gouvernement" à San Francisco évoque l'Hôtel California où les "mysterians" semblent se donner rendez-vous.

"Cher M. Hance: Vous devez être conscient que toutes les annonces sont étroitement liées" écrivait l'Orphelinat à Brian (...) "Vous semblez être conscients de la corrélation interne et donc nous sommes en mesure de vous faire ce conseil propédeutique : Allez dans le Tucson historique (ou à la Société Historique d'Arizona) et demandez ce qu'on trouve à chaque fois que des fouilles sont entreprises autour de l'ancien palais de justice. La réponse est quelque peu surprenante, donc insistez un peu si la première réponse qu'on vous donne est «des détritus» ou «des cailloux». Quand vous avez la réponse, ALORS regardez attentivement l'annonce de mai 1994, dans sa partie centrale inférieure. Ce n'est PAS le but de notre action -  c'est simplement un exemple de la façon dont l'image du palais de justice est étroitement liée avec les autres points." 

L'achat de Gadsden, "Gadsden Purchase" [wiki-frest un des thème des timbres d'un colis que Brian Hance avait reçu en 2003. Il s'agit d'une acquisition de territoire des États Unis au sud de la Gila River et à l'ouest du Nouveau Mexique pour y faire passer la voix ferrée. L'achat de Gadsden est à la base de la création de l'Arizona. 

La surface acquise s'étendait sur 777 000 km².

contenait notamment un message audio en français. Je vous laisse vous plonger dans le Mystère si cela vous intéresse : Colis du 13 aoùt 2003

Site MaydayMystery

Le Mystère du Premier Mai chez Topinambours&Billevesées, FO/tuppl

Building a state in Apache Land en français ici

"117 ave. Victor Hugo", courrier reçu par B. Hance le 13 aoùt 2003 (http://www.maydaymystery.org/mayday/texts/delivery08132003.html)

"117 ave. Victor Hugo", courrier reçu par B. Hance le 13 aoùt 2003 (http://www.maydaymystery.org/mayday/texts/delivery08132003.html)

Valérie Pécresse ne se ressemble pas tellement !

Publié le par JCR

Gentille Candy ou sévère Arlette ?

Gentille Candy ou sévère Arlette ?

Originale, La Dépeche.fr
Originale, La Dépeche.fr

L'image de gauche, le coté gauche dédoublé de son visage, la rend candide et gentille, on dirait Candy, en stupide. Alors que sa double face droite révèle une Arlette Chabot sévère, à la moustache naissante.

Gauche, "je séduis"; droite - t'en prends une justement, "je sévis".

Retrouvez les double-faces des scarapules politiques dans la catégorie : La France d'après

Le filet ne se rompit point...

Publié le par JCR

On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans...

Jérémie 32:8  Et Hanameel, fils de mon oncle, vint auprès de moi, selon la parole de l'Éternel, dans la cour de la prison, et il me dit: Achète mon champ, qui est à Anathoth, dans le pays de Benjamin, car tu as le droit d'héritage et de rachat, achète-le! Je reconnus que c'était la parole de l'Éternel. 9  J'achetai de Hanameel, fils de mon oncle, le champ qui est à Anathoth, et je lui pesai l'argent, dix-sept sicles d'argent.
 
« On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. Un beau soir, foin des bocks et de la limonade, des cafés tapageurs aux lustres éclatants ! On va sous les tilleuls verts de la promenade. » (Roman, Arthur Rimbaud). Alors on crie - J'ai vécu ! pour conjurer le sort, mais c'est l'age où on apprend la vérité, à dix-sept ans... At seventeen (Janis Ian's live performance)...
 
C'est marrant les nombres, selon que vous soyez prof de math ou Jean-Claude VanDamme, les résultats des opérations peuvent être complètement différents.
 
Le nombre peut être considéré de manière rationelle comme un concept à la base des mathématiques, permettant d’évaluer, de comparer : « Tout phénomène est nombre ou proportion. Les formes, l'espace, la durée sont des effets, des produits du nombre; mais le nombre n'est produit, n'est modifié, n'est perpétué que par lui-même », expliquait jadis Étienne P. de Senancour, (P pour Pivert), qui le conçoit comme « une des notions fondamentales de l'entendement (...) qu'on ne peut définir ». (aTiLF). 
 
Indefinissable... 
 
Pourtant le nombre n'en demeure pas moins une suite de chiffres. A partir de ce point de vue, 2015 est une somme, la somme des années passées depuis la naissance du Christ et le début de l'ère chrétienne, jusqu'à aujourd'hui. 
 
Mais la suite de chiffres 2/0/1/5 est une suite numérique dont la somme propre est 8 (2+1+5) ou 17 (2+15). 
 
Vu sous cet angle il est possible d'énoncer - avec morgue - qu'en l'an de Grâces 2015 (17), au mois de janvier (1) le septième jour (7), 17 personnes ont été assassinées lors des attentats terroristes qui ont eu lieu après la sortie du 1177e numéro de Charlie Hebdo, ère (dé)Val(orisante). 
 
Vous me suivez, les Jean-Claude Van Damm'ned, 17 / 1 / 7, 17, 1-17-7 (un 17 à l'intérieur d'un 17)...
 
Les rescapés se sont empressés de composer le numéro d'urgence, le 17, sur leurs téléphones, comme aux États-Unis, il avait fallu composer le 911, un certain 9/11 (11 Septembre transcrit à l'anglo-saxonne)... Et les merdias de s'empresser de faire du drame du 7/1 un 11/9 français, de faire du sept / 1 un 11 Sept., 11/7 ?
 
Ce ne sont pourtant que des nombres, des chiffres et des lettres...
 
Les dates se prêtent ainsi facilement au petit jeu des nombres dissimulés. Par exemple, le 24 juin 2004, annonce de la mort du Président Reagan, 06 (2+4) / 06 (juin) / 06 (2+0+0+4) : 666 ; 07 juillet 2005, attentats de Londres, 07 /(07) /2005 (2+5=7) : 777.
 
Pour plus de précision en matière de numérologie vous pouvez consulter Ma'am Lagarde, au FMI, mais elle c'est plus le quatorze et le sept sa spécialité.
 
 
La somme des 17 premiers chiffres donne 153, ce qui en fait le 17e nombre triangulaire.
 
Ça, c'est des mathématiques, de l'arithmétique. En Jean 21:11, Sept apôtres font une pêche miraculeuse de 153 grands poissons. C'est la seule fois ou le nombre 153 apparaît dans la Bible.
 
En Actes 2:1-11 le Saint-Esprit remplit la maison où 17 nations étaient réunies, à la Pentecôte. Mon sens d'araignée se met en alerte et me prévient que 153 et 17 se renvoient l'un à l'autre et aussi à la série 2-1-1-1, 2+1+1+1=5.
 
À ce propos, la somme des cinq premières factorielles donne 153 (1!+2!+3!+4!+5!=153)...
 
« Simon Pierre monta dans la barque, et tira à terre le filet plein de cent cinquante-trois grands poissons; et quoiqu'il y en eût tant, le filet ne se rompit point » (Jean 21:11 ).
 
Le 24 Avril 2005 (2+4+4+2+5=17), lors de sa première messe pontificale, Benoît XVI, l'anti-pape en position démissionaire, a cité le nombre 153 en contredisant les écritures : « Hélas, Seigneur bien-aimé, aujourd’hui le filet s’est déchiré, aurions-nous envie de dire avec tristesse! ».
 
Les italiens considèrent le nombre 17 comme funeste car il s'écrit XVII en latin, l'anagramme de VIXI (de vivo), « J'ai vécu » autant dire « Je suis mort ». Comme l'annonce que l'Éternel fait à Adam en Génèse 2:17:
 
« Mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras ».
 
Deux des plus importants tremblements de terre enregistrés, ont eu lieu le 17 janvier, à 34° de latitude (2 x17), en 1994 à Los Angeles et 1995 à Kobé (Japon), respectivement à -118° et 135° (-118 + 135 = 17) de longitudes. 
 
Plutarque, au chapître 42, du Traité d'Isis et d'Osiris, (Oeuvres Morales, tome v), rappelle que « les Pythagoriciens appellent-ils ce jour « interposition », et ont-ils pour ce nombre dix-sept une complète répugnance. En effet, entre le carré seize et le rectangle dix-huit, qui sont les seuls nombres plans dont il se trouve que les périmètres soient égaux à leurs aires, vient tomber le nombre dix-sept, qui disjoint ces deux nombres, s'interpose entre eux, et divise leur rapport, (...), en deux parties inégales. »
 
 
Néfaste 17 ! qui plane au dessus de nos têtes comme l'épée sur celle de Damoclès, comme un drône sur celle d'écoliers afghans, comme un satellite sur vos jardins secrets.
 
L'an passé, à plusieurs reprises, il avait submergé dans la loghorée globale, comme un mauvais présage, associé au ciel et à l'idée de chute
 
Apocalypse 16:17  Le septième versa sa coupe dans l'air. Et il sortit du temple, du trône, une voix forte qui disait: C'en est fait
 
Durant la 17eme heure Temps Universel du 3 juillet (3/7) 2014, le Boeing 777-sept-cent-sixante-dix-sept, du vol MH370, de Malaysia Airlines, entre Kuala Lumpur et Pékin, disparaît des écrans radars. À 17:07, une dernière transmission confirmait l'altitude de 35 000 pieds (10 700 m.)...
 
Le 17 juillet, (17/7) le Boeing 777-sept-cent-soixante-dix-sept, Amsterdam, Kuala Lumpur, du vol MH17 de Malaysia Airlines, s'est écrasé dans la région de Donetsk, en Ukraine, près de la frontière Russe. L'appareil avait effectué son premier vol le 17 7 1997 (quatre-vingt-dix-sept).
 
Le vol AH 5017 était un McDonnell Douglas MD-83 (M=13e lettre, D=4e, 13+4=17), d'Air Algérie entre Ouagadougou et Alger, qui s'est écrasé le 24 juillet. Dès le lendemain, le 25 (2+5=7)/ 7 /2014 (2+0+1+4=7), un 777, le président Hollande annonce qu'il n'y a aucun survivant parmi les 110 passagers et 6 membres d'équipage. 116 ? 1+1+6=8=(1+7).
 
Quels sont ces dix-sept qui sifflent sur nos têtes, me susurais-je jusqu'au septième jour du premier mois de cette année.
 
La Grande Loge maçonnique d'Angleterre fut fondée en 1717 et la révolution française eut lieu en 1789 (8+9 = 17), 72 ans (8x9) plus tard.
 
En 1917, les apparitions "mariales" de Fatima se sont déroulées sur 153 jours entre le 13 Mai et le 13 Octobre. "Je suis Notre-Dame du Rosaire. Je viens vous demander de dire tous les jours le chapelet et de changer de vie !'' Bégayait l'apparition. 
 
La prière du Rosaire comporte 17 Pater et 153 Avé, 170 prières.
 
ND du rosaire jette son filet sur les petits enfants comme si un rayon sortait de sa main
Notre Dame du Rosaire, à l'instar de Spiderman, a jeté son filet sur l'humanité et a attrappé dans sa toile des croyants. Une pêche miraculeuse parodique et apocryphe.
 
Les Arcanes ou Lames 16 et 17 du tarot, la Maison Dieu, dont l'illustration évoque les attentats du 11 septembre, et l'Étoile, Éternel Féminin associé à l'idée d'innondation.
 
La lame 17 du Tarot est l'étoile. Pour les hermétistes, cet arcane représente le principe féminin : Notre Dame, Vénus, Ishtar, Isis... « C'est au dix-septième jour du mois d'Athyr que la mythologie égyptienne place la mort d'Osiris », rapporte Plutarque, « l'époque où la pleine lune est surtout visible ». 
 
L'étoile, est représentée par une femme qui renverse deux cruches, une dans l'onde et l'autre sur la terre. Ce qui évoque le déluge biblique lui même, intimement lié au nombre 17, elle suit l'arcane 16, La Maison Dieu qui représente une tour frappée par un éclair dans son tiers supérieur, dont les habitants semblent se jeter par les fenêtres... 
 
 
L'annonce du Déluge est faite à Noé au verset 17 du chapitre 6. L'eau se déverse à partir du 17e jour du second mois des 6 centenaires depuis la naissance de Noé. L'arche est emportée par les eaux au 17e verset du 7e chapitre, puis déposée sur le mont Ararat le 17e jour du 7e mois, et enfin, Noé sort de l'Arche avec sa famille et les animaux, au 17e verset du 8e chapitre (1+7).
 
Genèse 6:17  « Et moi, je vais faire venir le déluge d'eaux sur la terre, pour détruire toute chair ayant souffle de vie sous le ciel; tout ce qui est sur la terre périra.
 
7:11  L'an six cent de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s'ouvrirent.
 
7:17  Le déluge fut quarante jours sur la terre. Les eaux crûrent et soulevèrent l'arche, et elle s'éleva au-dessus de la terre.
 
8:17  Fais sortir avec toi tous les animaux de toute chair qui sont avec toi, tant les oiseaux que le bétail et tous les reptiles qui rampent sur la terre: qu'ils se répandent sur la terre, qu'ils soient féconds et multiplient sur la terre. »
 
Funeste dix-sept qui siffle avec insistance sur nos existences, comme dans Luc 17, qui se réfère à Noé  d'où j'ai tiré la séquence 26-36 (qui induit 17, 2+6=8/3+6=9, 8+9=17). 
 
Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme... Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement... le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr.
 
 
Luc 17:26-36 « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l'homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; le déluge vint, et les fit tous périr.
 
Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de soufre tomba du ciel, et les fit tous périr.
 
Il en sera de même le jour où le Fils de l'homme paraîtra. En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière. Souvenez-vous de la femme de Lot.
 
Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la retrouvera. Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l'une sera prise et l'autre laissée; de deux femmes qui moudront ensemble, l'une sera prise et l'autre laissée.
 
De deux hommes qui seront dans un champ, l'un sera pris et l'autre laissé.
 
37  Les disciples lui dirent: Où sera-ce, Seigneur? Et il répondit: Où sera le corps, là s'assembleront les aigles. »
 
J'ai vécu !
On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans, et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade...
 
J'ai destructuré ce passage des Actes des Apôtres afin d'en faire apparaitre, à la manière de Gérard Colombat, de Bible et Nombres, les séquences 8-9 (8+9=17) et 9-11.
 
De plus cet extrait met en évidence une scène de science fiction, digne du meilleur Spielberg, avec abduction et Men-non-pas-In Black mais des "hommes vétus de blanc". Suivent des extraits en 17 de l'Apocalypse de Jean.
 
Actes 1:7  « Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.
 
Actes 1:8-9  Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux.
 
Actes 1:9-11  Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel. »
 
Apocalypse 6:17  « car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister? »
 
Apocalypse 9:17  « Et ainsi je vis les chevaux dans la vision, et ceux qui les montaient, ayant des cuirasses couleur de feu, d'hyacinthe, et de soufre. Les têtes des chevaux étaient comme des têtes de lions; et de leurs bouches il sortait du feu, de la fumée, et du soufre. »
 
Apocalypse 13 :16-17-18 : « Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six. »
 
Apocalypse 17 :1-18 « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.
Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles.
Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.
Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. Et l'ange me dit: Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.
La bête que tu as vue était, et elle n'est plus. Elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et qu'elle reparaîtra.
C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps.
Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête.
Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu 'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.
Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu.
Car Dieu a mis dans leurs coeurs d'exécuter son dessein et d'exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme que tu as vue, c'est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. » 
Nombre 153 (Bible et Nombres)
Le Dix-sept (G. Yoda)

Irresponsable !

Publié le par JCR

Irresponsable !
Irresponsable !
Irresponsable !

Ben alors, Fleurette, l'"esprit Charlie" 

Cela va devenir difficile de soutenir les uns et d'enfermer les autres pour les même griefs. D'autre part, maintenant que vous l'avez lu, êtes-vous toujours "Charlie"? 

En maya, la victime et l'assassin...

Publié le par JCR

Jaya et Vijaya, les deux gardiens de Vaikuntha

Jaya et Vijaya, les deux gardiens de Vaikuntha

Traduction, avec l'aide de Google, d'un article de Devdutt Pattanaik (Site - faceBook), physicien Indien, versé dans la mythologie. J'ai fait cette traduction pour vous apporter son regard inhabituel sur la violence et le terrorisme. Article complet (quasi, allez vérifier).

(Hindu Times, article en anglais)

La violence psychologique n'est pas mesurable. La violence physique, l'est, ce qui en fait un crime qui peut être prouvé et donc un crime plus grand, en particulier lorsque la violence émotionnelle est dirigée vers quelque chose d'aussi métaphysique que la religion.

Lorsque les Pandavas ont invité Krishna à être l'hôte d'honneur au couronnement de Yudhishtira, Shishupala s'est senti insulté et a commencé à invectiver Krishna.

Tout le monde s'est fâché, mais pas Krishna qui écoutait calmement. Cependant, après la centième insulte, Krishna lança son disque acéré comme un rasoir et Shishupala fut décapité.

La limite du pardon était atteinte...

Charlie Hebdo, un hebdomadaire satirique français, a publié des caricatures; caricatures offensantes que je n'avais jamais vu, et n'aurait jamais vu, si quelqu'un n'avait pas tué son personnel.

Après cela Charlie est devenu une personne, une victime, un martyr de la liberté d'expression. Nous sommes devenus des héros en condamnant le meurtre. Et ainsi des millions ont marché à Paris pour déclarer qu'ils sont Charlie.

Y aura t-il une marche où les gens se mettront dans la peau des tueurs de Charlie? Est-ce autorisé? Qui sont les tueurs? Des musulmans, de mauvais musulmans, des musulmans fous, des musulmans non-islamiques?

Les éditoriaux sont indécis, comme dans l'attentat contre les écoliers de Peshawar. Les victimes ne pouvaient pas être au départ de la provocation ; leurs parents, probablement...

La provocation dans le cas de Charlie était la suivante : insultes reconnues contre le Prophète Muhammad, de la, contre l'Islam.

Charlie, cependant, exerçait ses activités dans le cadre des lois d'un pays réputé pour la phrase, "Liberté, Égalité, Fraternité" !

L'islam aussi peut revendiquer la fraternité (Ummah, en arabe) et l'égalité, mais pas la liberté puisque Islam signifie ''soumission'', une soumission à la Parole de Dieu qui apporte la paix.

Gerer le mesurable

Deux frères et sœurs, croyants en l'égalité et en leur propre version de la liberté ont décidé de se faire du mal les uns les autres, l'un émotionnellement, l'autre physiquement.

La violence émotionnelle n'est pas mesurable. La violence physique l'est.

Cela fait de cette dernière un crime qui peut être prouvé, de là un plus grand crime, en particulier lorsque la violence émotionnelle est dirigée vers quelque chose d'aussi immatériel que la religion.

Parce que nous sommes des scientifiques, voyez-vous.

Et voici le cœur du problème - la mesure, cette pierre angulaire de la science et de l'objectivité. Nous pouvons gérer le mesurable. Mais que dire du non-mesurable ?

Est-ce que cela ne compte pas du tout ?

Les émotions ne peuvent pas être mesurées. L'esprit ne peut pas être mesuré, c'est pourquoi les puristes confinent la psychologie et les sciences du comportement rang de pseudosciences.

Dieu ne peut pas être mesuré.

Pour le scientifique, Dieu n'est donc pas un fait. Il est au mieux une notion

Cela agace le musulman, car il / elle croit en Dieu, et pour lui / elle, Dieu est un fait, pas un fait mesurable, mais un fait néanmoins.

C'est la vérité subjective. Ma vérité. Est-ce que cela compte ? 

Où situons-nous la vérité subjective : comme un fait ou comme une fiction ?

Certaines personnes se sont donné la "liberté d'expression" et d'autres se sont donné un ''Dieu, qui est le seul vrai Dieu."

Dans les deux cas il s'agit de vérités subjectives. Elles façonnent notre réalité. Elles comptent. Mais nous ne savons pas où les situer, car elles ne sont pas mesurables.

Nous ne pouvons pas mesurer la douleur que les caricatures de Charlie ont causé a la communauté musulmane.

Nous ne pouvons pas mesurer la sensibilité voire sur-sensibilité de la communauté musulmane.

Mais nous pouvons mesurer le résultat des actions des tueurs. Nous pouvons donc facilement condamner la violence.

Ce qui a causé assez de douleur, de colère et d'humiliation, pour que certaines personnes prennent les armes, reste une hypothèse non mesurable, une croyance.

La croyance c'est de la blague pour l'athée rationnel. L'intellectuel peut faire mal avec ses mots. Le soldat peut faire mal avec ses armes. 

Nous vivons dans le monde où le premier est acceptable et même encouragé. Le suivant ne l'est pas.

Le village planétaire a adopté le néo-brahmanisme .

Ceux qui pensent et parlent sont supérieurs à ceux qui battent et tuent, même si les blessures causées par les mots-missiles peuvent être plus profondes, durent plus longtemps et s'enveniment toujours.

Gandhi, le sage non-violent, est donc opposé à Godse, la brute violente.

Moi, l'intellectuel, ai le droit de provoquer; mais toi, le barbare qui ne sais qu'exercer la violence, n'as aucun droit de provoquer et de répondre de la seule façon que tu connaîs.

Si tu as été provoqué, tu dois répondre dans ma langue, pas la tienne, le cerveau pas les muscles, parce que le cerveau est supérieur.

Moi, le brahmane, l'intellectuel, je fais les règles. Ne le savais-tu pas ?

La non-violence est le nouveau Dieu, le seul vrai Dieu.

Quand nous disons que la violence est un crime, nous nous référons uniquement à la violence physique du barbare. La violence mentale de l'élite intellectuelle n'est pas considéré comme de la violence.

Donc, certains on l'autorisation de se moquer intellectuellement de l'hindouisme au cinéma (PK par Rajkumar Hirani et Aamir Khan) et dans les livres (Les Hindous: une histoire alternative par Wendy Doniger), mais ceux qui exigent que le film soit interdit et que les livres partent au pilon sont des brutes, des barbares, des ennemis du débat citoyen, qui n'ont que le recours à la violence.

Ils ne sont pas aussi mauvais que les tueurs de Charlie, mais ils semblent emprunter le même chemin.

Rôle du penseur

Nous refusons de concevoir qu'une guerre sans effusion de sang soit brutale, de même nous rejetons la notion de guerre mentale.

Nous ne concevons pas nos sociétés de débats comme des champs de bataille. La torture mentale, nous dit-on, est simplement un concept, pas un fait : difficile à mesurer et donc à prouver.

Le mari qui torture mentalement son épouse, ne sera jamais condamné ; le mari qui frappe sa femme peut l'être.

Nous pouvons comprendre pourquoi dans le dernier cas, mais nous avons du mal à concevoir la violence dans le cas précédent (''elle est trop sensible'', nous rationalisons). Si la femme torturée mentalement tue son mari, c'est elle qui ira en prison, pas lui.

Le crime de la femme peut être prouvé. Pas celui de son mari.

Le penseur dont nous parlons, n'est pas un homme d'action. Les massacres provoqués par le penseur passent donc inaperçus.

Le penseur – graine de violence – ricane en voyant le barbare, dont le seul vocabulaire est physique, être arrêté et puni tandis que la guerre mentale va continuer avec sa précision brutale.

Lorsque le barbare sous-équipé tente de riposter en utilisant quand-même des mots, nous nous moquons de lui comme d'un balourd.

En sanskrit, la racine du mot maya est ma, mesurer. Nous traduisons le mot par illusion ou l'illusion, mais techniquement cela signifie un monde construit par la mesure (wiki)

Ainsi, le mot scientifique, le monde rationnel, basé sur la mesure, est maya.  Et ce n'est ni une bonne ni une mauvaise chose. Ce n'est pas un jugement.  C'est une observation. 

Un monde basé sur la mesure portera son attention sur le matériel et perdra la perspective de l'immatériel. Il assumera la vérité mesurée comme la Vérité absolue, et non pas une vérité limitée

Ceux qui ressentaient une auto-satisfaction joyeuse à railler le Prophète Muhammad sont dans maya.  De même ceux qui en ont pris tragiquement ombrage. 

Le tueur est en maya et de même le tué.  Ceux qui jugent l'un comme une victime et l'autre comme un méchant sont également en maya

Nous vivons tous dans des réalités que nous nous sommes construites, dont certaines sont basées sur la mesure, et d'autres non, chacune désireuse d'en découdre avec l'autre, ce qui les annule :

L'autre c'est le barbare qui doit être éduqué. L'autre c'est aussi l'intellectuel meilleur mort que vivant. 

Fondamentalement, maya nous fait juger. 

Car, lorsque nous mesurons, nous nous demandons ce qui est petit et ce qui est grand, ce qui est en haut et ce qui est en bas, ce qui est juste et ce qui ne l'est pas, ce qui importe et ce qui n'est pas grave.

Des échelles de mesure différentes conduisent à des jugements différents.  (…)  Tout le monde a raison, dans son / sa maya

Chaque action a des conséquences. Et les conséquences ne sont bonnes ou mauvaises que rétrospectivement.

Le siècle des Lumières était aussi celui de la colonisation. Les guerres les plus brutales du 20e siècle, des guerres mondiales à la guerre froide, étaient laïques.

La pensée non-violente se manifeste par des mots non-violents qui donnent lieu à une action violente. Le fruit est mesurable, pas la semence.

Séparer la semence du fruit, la pensée de l'action, revient à séparer le stimulus de la réponse. Il en résulte un diagnostic erroné et un médicament inaproprié.

Le tueur ne tue pas la pensée. La pensée crée toujours plus de tueurs.

On n'a que ce qu'on mérite, on reçoit comme on donne. Les attaques sur la violence nourrissent l'indignation sur les caricatures.

La philosophie hindoue (pas la philosophie Hindutva) appelle cela le karma.  

Des idées telles que le maya et le karma gênent l'esprit occidentalisé car ils les marginalisent: ceux qui sont déterminés à sauver le monde avec les outils de mesure rejettent pourtant cet outil d'observation perspicace de la condition humaine qu'est le fatalisme.

... Dans sa vie passée, Shishupala était Jaya, le portier de Vaikuntha, qui avait été maudit par le rishis Sanat, pour avoir osé bloquer l'entrée à Vishnu. Le portier Jaya avait toujours soutenu n'avoir fait que son travail, mais la malédiction était irrévocable et Jaya renaquit en tant que Shishupala.

Vishnu ayant promis de le libérer et d'accélérer son départ, Shishupala a pratiqué le viparit-bhakti, la dévotion  inversée, l'amour par l'invective. Il a donc, insulté Krishna, sachant parfaitement que Krishna était Vishnu et serait obligé d'agir.

Il y a une limite au pardon.

Mais il ne devrait y avoir aucune limite à l'amour.

(Devdutt Pattanaik écrit et donne des conférences sur la mythologie des temps modernes Visitez www.devdutt.com)

Les vaches Nazies étaient trop méchantes...

Publié le par JCR

Derek Dow a dû se séparer de la moitié de son troupeau d'auroch: "elles essaiyaient de nous tuer"
Derek Dow a dû se séparer de la moitié de son troupeau d'auroch: "elles essaiyaient de nous tuer"

Derek Dow a dû se séparer de la moitié de son troupeau d'auroch: "elles essaiyaient de nous tuer"

Le seul agriculteur de Grande-Bretagne à posséder un troupeau de vaches nazies, dans sa ferme de Lifton près d'Okehampton, a été contraint de s'en séparer parce qu'elles étaient trop agressives.

Derek Gow avait fait venir, en 2009, 13 aurochs de Belgique, dont la race avait été recréée par les scientifiques nazis.

Mais il a été contraint de se débarrasser de sept d'entre elles à cause de leur nature "incroyablement agressive".

« Nous avons dû réduire le troupeau à six bêtes parce que nous ne pouvions pas les manipuler. Les Allemands ont réussi, avec leur programme, à recréer quelque chose de vraiment primitif. »

Hitler avait chargé, dans les années 30, les frères généticiens, Heinz et Lutz Heck, de ramener à la vie le mythique auroch, pour des motifs de propagande.

Ils ont pu retracer la descendance des races domestiques existantes - Highlands, Corse, taureaux de combat Espagnols, Camarguais, vaches Frisonnes ou Simmental - et retrouver le bovidé disparu.

Le programme des frères Heck fut un tel succès que les nouveaux aurochs ont prospéré dans les zoos de Berlin et Munich, et ont finalement été largement utilisés pour la propagande du régime.

Quasiment éteints après la défaite du nazisme en 1945, certains éléments ont cependant survécu dans des parcs d'attraction en Europe.

Les aurochs modernes sont plus petits que leurs ancêtre mais leur agressivité est intacte.
Les aurochs modernes sont plus petits que leurs ancêtre mais leur agressivité est intacte.

Les aurochs modernes sont plus petits que leurs ancêtre mais leur agressivité est intacte.

Plus petits que les aurochs originels, ils sont cependant tout aussi solidement bâtis avec les cornes mortelles de leurs ancêtres, la même robe brune avec une frange café-au-lait, trop longue et en broussaille.

Ils ne ressemblent à aucune vache moderne ! « D'un point de vue commercial, ils ont peu de valeur. Mais, par exemple, chaque vache peut produire son propre poids en bouse chaque année, ce qui est une grande source de nourriture pour les insectes et l'environnement. »

On peut s'en contenter...

Le bestiau d'une demi-tonne, avait disparu de Grande-Bretagne il y a 4000 ans, mais était resté commun dans toute l'Europe jusqu'au XVIIe (17) siècle, ou il a été chassé jusqu'à l'extinction pour ses cornes, son cuir et sa viande.

« Les aurochs étaient des taureaux sauvages 'gros comme des éléphants' d'après Jules César » raconte Derek, intarissable sur le sujet, « Les jeunes hommes les chassaient pour s’entraîner à la guerre ou désigner un chef, mais aussi pour obtenir leurs énormes trophée, des cornes d'1m.80 qui servaient de récipients pour boire et de trompes de guerre. »

Les généticiens ont cherché dans les taureaux de combats espagnol l'agressivité et la fougue de l'animal sauvage

Les généticiens ont cherché dans les taureaux de combats espagnol l'agressivité et la fougue de l'animal sauvage

Mais Derek Gow raconte aussi pourquoi il a dû se débarrasser de certaines vaches qui avaient essayé de tuer son personnel. La réserve d'où elles venaient ayant refusé de les reprendre, elles ont fini à l'abattoir.

« Elles chargeaient dès qu'elles en avaient l'occasion. Elles essayaient de tuer. J'ai travaillé avec beaucoup d'animaux différents, bisons, cerfs... mais ce sont, de loin, les animaux les plus agressifs que j'ai connu.

Certaines vaches étaient parfaitement calmes et tranquilles et nous les avons gardés. Mais on ne pouvait pas approcher les autres.

Pour les faire rentrer dans la remorque, nous avons été obligé d'utiliser un appât humain, debout sur la rampe, pour que la bête se mette à charger.

Depuis, tout est paisible, la paix règne de nouveau sur la ferme. En dépit de tous ces problèmes, je ne ai aucun regret, ça a été une bonne expérience et leur histoire est fascinante.»

Via (ang) exeterexpressandecho.co.uk ; dailymail.co.uk ; breedingback.blogspot.fr

Circonspection [siRkɔ̃spɛksjɔ̃]

Publié le par JCR

Trouvez Charlie... (cf.Agoravox)

Trouvez Charlie... (cf.Agoravox)

Circonspection [siRkɔ̃spɛksjɔ̃] : Emprunté au latin classique circumspectio (action de regarder autour; attention prudente), dérivé de circumspicere, circonspect.

Je suis pour la liberté, évidemment, celle de Mandela, du Tibet, pour les poules, les bikers, les humoristes (sauf pour Dieudonné, bien sur).

J'suis du genre à ouvrir la cage aux oiseaux, à danser les pieds nus dans le sable, je suis born to be wild, en quelque sorte.

La liberté de la presse, c'est la liberté d'expression (sauf pour Dieudonné, faut pas deconner quand même).

La rédaction de Charlie est morte au combat, c'ést l'honneur du soldat que de tomber au front, un bon activiste est en danger permanent parcequ'il mène un combat.

Le trotskisme pour tous, version Charlie, était moribond, sous perfusion depuis sa reprise en main par (la) Val(étaille).

Charlie, l'insolence subventionnée, l'extrème gauche de salon, en marinière, a peut-être trouvé ici, la seule raison de son maintien artificiel en vie... Et on reparle d'euthanasie, même si nazi c'est pas très gentil...

Alors comme ça, la peste à déclaré la guerre au choléra, et il faudrait prendre parti?

Levez bien vos pancartes, plus haut, ce sera plus facile pour viser...

Je ne suis pas Charlie.

Mais si celui qui fut un organe de référence clâme, des le jour d'après, que nous sommes face à une arnaque de type hollywoodienne, un attentat de type 11 septembre, alors il faut s'interroger sur le but de la manoeuvre...

L'agenda aligné nous indique que l'occident joue la tension intérieure : Noirs / Blancs au États Unis ; Arabes / Gaulois en Europe...

Ces régimes qui ne représentent plus que leurs propres intérêts nous jettent les uns contre les autres parcequ'ils sont finis alors...

Qui est Charlie?

Presse : Ne pas avaler !

Presse : Ne pas avaler !

Mauvais présage : Quinze déjà effondré à Mons

Publié le par JCR

Une installation de l'artiste Quinze, suspendue à 15 mètres du sol pour célébrer Mons, Capitale européenne de la culture 2015, s'est effondrée 15 jours avant le début de l'année. Ravivant par la même les tensions entre footeux et cultureux.

 

(Mise-à-jour 26/12-14.50' : Avez-vous déjà connu pareil incident ? Non, c’est la première fois. Cela fait 15 ans que nous réalisons ce genre de constructions. Nous en avons monté une trentaine (2X15) dans le monde entier... le soir.be)

Mauvais présage : Quinze déjà effondré à MonsMauvais présage : Quinze déjà effondré à Mons

Un mois avant l’inauguration de "Mons 2015, capitale européenne de la culture", l'installation monumentale de l’artiste belge Arne Quinze, «The Passenger» s’est effondrée, comme un vulgaire jeu de Mikado, à deux pas de la Grand Place, heureusement désertée pour le Réveillon de Noë.

L'installation était suspendue comme une charpente "déconstruite", à 15 mètres de hauteur, sur quatre-vingt-dix mètre (6X15), le long de la rue de Nimy

Constituée d’un enchevêtrement de bastaings et de madriers, teintés de couleurs fluos, maintenus dans cet équilibre précaire et - véritablement - menaçant par le seul savoir faire de l'artiste et des clous. 

Insuffisant, la "forêt d’allumettes", ainsi nommée par  ce menuisier du dimanche,   a chu. 

De ce qui  tenait autant d'un bûcher en attente d'une étincelle, planant au dessus de nos vanités, que du chaos de débris laissé

s après le passage d'un tsunami, ne reste qu'un tas de bois.

La circulation y étant encouragée par la curiosité, quiconque aurait pu être blessé à tout moment. Notamment le jour du lancement officiel, alors que 100 000 personnes étaient attendues dans la rue, sous l'installation.

«The Passenger» a coûté entre 300 et 400.000 euros aux organisateurs, qui ne semblent pas être à cent milles euros près, elle devait rester en place cinq ans et constituer une des attractions majeures de l'année culturelle 2015". 

Difficile dorénavant,  d’imaginer  le public s'y promener sans appréhensions.

Mauvais présage : Quinze déjà effondré à Mons

«Je me suis laissé influencer par le peintre William Turner... où l’on sent la violence de la nature, en même temps la fragilité de la peinture» expliquait Arne Quinze qui répondait à la polémique qu'avait suscité l'érection de sa "scierie aérienne".

On m’a offert la rue principale... Mon installation sera comme une nouvelle porte de ville», continuait le charpentier d’opérette, « La même installation aux Etats-Unis coûterait trois ou quatre fois plus cher!» s'empressait-il d'ajouter.

«Arrêtons de tout critiquer dans ce pays !  » s'emportait-il alors soudainement, 

«Elio Di Rupo (PM) s’est mieux battu que d’autres pour décrocher le titre de capitale de la culture. C’est lui qui a gagné!»,  rappelait-il 

saisissant l'occasion de baiser la main qui le subventionne et sans laquelle il n’existerait probablement pas.

 « Nous sommes extrêmement bien organisés. On va construire tout ça en vingt jours avec une équipe de vingt personnes ! » fanfaronnait-il avant le début du montage. 

Jeudi matin, le mystère restait total en attendant l'inspection de la structure qui aura lieu après le dégagement des planches mais toutes les pistes sont envisagées.

Beaucoup pensent à un geste de malveillance, et montrent déjà du doigt les supporters du club de foot local qui ont eu vite fait le rapport entre les subventions apportées à la culture à Mons et les difficultés financières de leur équipe favorite qui végète en deuxième division. Récemment, une banderole vengeresse barrait la tribune :

« Elio, ton Mikado on s’en fout… »

 

 Le Soir.be (1) (2)

Mauvais présage : Quinze déjà effondré à Mons

MONS 2015 Arne Quinze se lance dans la construstion de son Mikado dangereux

High-tech/DIY : La cassette numérique.

Publié le par JCR

La cassette numérique permet de jouer n'importe quel lecteur MP3 sur un poste CD-K7

Dans la série des "Incroyables Expériences" d'Armand et Victor (?), cet épisode montre comment relier un lecteur mp3 à un poste CD-K7, pour en utiliser les enceintes.

Le bricolage est simple et ingénieux. Il consiste en une tige de métal (fer) entourée de fil de cuivre (une centaine de tours), de relier les fils du jack à chaque extrémité de cette bobine improvisée et de faire entrer en contact - ou à proximité, l'electromagnétisme faisant le reste - la tige de fer avec les têtes de lecture du radio cassette.

Branchez le mp3, appuyez sur start...

Bingo, avec le son en plus !

"Yaybahar" et le Gaffophone fut !

Publié le par JCR

Voyez l'effet de l'instrument sur ce pauvre auditeur...
Voyez l'effet de l'instrument sur ce pauvre auditeur...

Franquin l'avait imaginé comme une arme de destruction massive dans les mains de Gaston mais finalement, le gaffophone, à peine revisité sous le pseudonyme de Yaybahar, s'avère être un instrument tout à fait audible - et mélodieux - dans les mains de Gorkem Sen (fb), son génial facteur.

La présentation annonce : " Yaybahar est un instrument totalement acoustique (...). Les vibrations des cordes sont transmises par des ressorts hélicoïdaux aux membranes des tambours fixés sur cadres. Les mouvements des ressorts rendent l'effet d'echo-surround. Il en résulte une expérience d'écoute unique avec un son enveloppant et hypnotique. Ce qu'on entend dans cette performance est enregistrée en direct, sans effets ajoutés ni aucun traitement du son en studio."

Après écoute, c'est confirmé, c'est bien un gaffophone!

Pour mémoire, Gaston Lagaffe de chez Spirou, a construit cet instrument, surnommé Gaffophone par Prunelle, le rédac'chef, à partir d'éléments de récupération divers. La puissance de l'engin avait pour effet de décoller le plâtre des plafonds, de faire effondrer les cheminées d'usines, de faire fuir les taupes...

La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.
La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.
La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.
La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.
La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.
La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.

La destruction du Gaffophone par son retour à l'état de nature, texte et illustrations provenant du Gaston#4 par Franquin dont je salue les ayant-droit.

L'automne avec un écureil roux

Publié le par JCR

Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.
Rencontre automnale avec un écureil roux.

Rencontre automnale avec un écureil roux.

Je m'balladais, dans les ch'mins creux, le coeur ouvert à l'inconnu, j'avais envie de dire bonjour à n'importe qui. N'importe qui ce fut... un écureil roux !

Vous connaissez la chanson... Je me la fredonnais en mon for intérieur, qui n'a de fort que les trois premières lettres, en arpentant un arboretum du voisinage. J'avais en tête l'idée de prendre en photo le magnifique feuillage de feu d'un érable, quand je m'apperçu que ce dernier était encore bien vert.

Je pestais en moi même contre l'air du temps, les saisons, la météo, quand soudain ce petit Ruffus est apparu !

Reflexe, clic, clic, clic... sans cadrer ni mettre au point, sans réglages de lumière ni de vitesse d'obturation... et le Korrigan est dans la boite, un coup de bol !

L'écureil a disparu en quelques bonds dans les ramifications de son hôte, se dissimulant dans les feuillages pour surveiller le fâcheux, qui n'était autre que moi.

Mais déjà, le soleil trop haut dans le ciel, écrasait tout de sa lumière crue, empêchant la photographie pour un moment. Je reviendrais quand l'érable sera rouge

Cameron: Rap du discours de l'ONU with explicits lyrics

Publié le par JCR

Rap parodique et bien balancé à partir de bouts de discours de motherfucker Cameron, en anglais.

"Taking monney from the man who works long hours,

Giving power to the Tycoon who live in the glass tower...

Thats why I can tell you in the eyes...

This is the party of the... motherfuckers..."

"Contient du langage injurieux", prévient la brève présentation, en remerciant Dave motherfucker Cameron d'autoriser encore les vidéos parodiques...

C'est marrant comme ces chiens aiment nous déclamer "les yeux dans les yeux" leurs vils mensonges, "les yeux dans les yeux" répondons-leurs que, dorénavant, ce sera "dent pour dent" et ça tombe bien, on n'en a plus!

Dave motherfucker Cameron a récemment déclaré que les extremistes non-violents, les partisans de la vérité sur le 11 sept. et le 7 / 7 étaient aussi dangereux - et antisémites, que les fanatiques de l'EI, ISIL, EIIL, ISIS... (l'oeil d'Horus et Isis réunis), et que ces opinions hétérodoxes constituaient le terreau des fanatiques antisémites, qui, soit dit en passant, ne considèrent pas Israël comme un ennemi, et vice versa.

Pour voir la vidéo du discour de la Première Tranche de Rosbeef en ang., devant l'Assemblée des nations Unies (à partir de 4,30mn).

Via halfpasthuman.com et ActivistPoster

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>